À propos

Valeurs, philosophie et mission

Conseil d'administration

Notre équipe

Accompagnateurs (trices)

Rapport annuel

Code d'éthique

Offres d'emploi

Mission, vision, valeurs et philosophie

MISSION

La Société Alzheimer Laurentides a pour mission :

D’informer, de soutenir, d’accompagner et de représenter les personnes touchées par la maladie d’Alzheimer ou d’autres troubles neurocognitifs majeurs;

De sensibiliser la population de la région des Laurentides aux différents aspects de ces maladies;

De former les professionnels de la santé qui oeuvrent auprès d’une personne atteinte d’une de ces maladies, mais aussi les intervenants, les bénévoles et les étudiants appelés à le faire;

De promouvoir la recherche, et d’y contribuer.

VISION

La Société Alzheimer Laurentides affirme sa volonté d`être reconnue comme une organisation pertinente, performante et innovante, qui se distingue par son approche humaniste.

VALEURS

Les valeurs qui animent la Société Alzheimer Laurentides sont :

  • Une approche humaniste
  • Le respect de la dignité de la personne atteinte
  • L’encouragement de l’autonomie des personnes
  • L’entraide et la solidarité

PHILOSOPHIE
La philosophie du mouvement Alzheimer québécois est axée sur la personne atteinte, ses forces et ses capacités plutôt que sur la maladie. La Société Alzheimer des Laurentides fonde donc son approche sur quatre grands principes:

  • Toute intervention doit être motivée, avant tout, par le désir d’élaborer, de construire et de maintenir une relation de confiance avec la personne atteinte et ses proches.
  • La relation de confiance consiste à créer avec et pour la personne, un espace à l’intérieur duquel elle sera assurée d’être reconnue et entendue dans la globalité de ses besoins.
  • L’évolution de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer dépend en grande partie de la façon dont on la regarde, la considère ou la perçoit.
  • Chaque intervention doit influencer positivement l’épanouissement de la personne en lui fournissant les ressources et les outils nécessaires dans l’évolution de la maladie d’Alzheimer.

Conseil d'administration

Diane Lesiège

Présidente

Stéphan Bernier

Administrateur

Martin Paul Gélinas

Vice-président

Nicole Pagé

Administratrice

Nicole Gauthier

Administratrice

Bernard St-Pierre

Administrateur

Marc Paquin

Administrateur

Notre équipe

Catherine Vaudry

Directrice générale

Sylvie Sarrazin

Comptable sénior

Julie Therrien

Coordonnatrice des programmes et services

Nathalie Patrice

Adjointe aux services administratifs

Sophie Poitras

Adjointe à la coordination des services

Mélissa Bonami

Animatrice-Unité mobile

Julie Clément

Intervenante psychosociale

Annie Chabot

Intervenante psychosociale

Jessica McLean

Intervenante psychosociale

Sylvie Thibodeau

Intervenante psychosociale

Christine Chartrand

Intervenante psychosociale

Nancy Whissell

Intervenante psychosociale

Marilyne Laperrière

Coordonnatrice des évènements et communications

Accompagnateurs(trices)

Johanne Villeneuve

Diane Tremblay

Sylvie Bellay

Marie Bellefleur

Francine Goudreau

Marcelle Hovington

Danielle Mireault

Sandra Quezel

Josée Gagnon

Myriam Prescott

Élaine Goyer

Code d'ethique

À titre de citoyen.ne et à de bénéficiaire des services dispensés par la Société Alzheimer Laurentides (SAL), vous disposez d’un ensemble de droits reconnus et définis par les différentes chartes et lois qui balisent le vivre-ensemble de la collectivité québécoise, et en particulier par qui régit la SAL, , la Loi sur les services de santé et les services sociaux.

Il en découle un code d’éthique qui a été formellement adopté par le conseil d’administration de la SAL. Ce code détaille nos engagements, c’est-à-dire l’énoncé des pratiques et conduites auxquelles vous pouvez vous attendre de toute personne oeuvrant au sein de l’organisation. Il comprend également les attentes de la SAL vis-à-vis de ses participants.

Le code d’éthique précise notamment : .

Vos droits

  1. Ledroit d’être informé :

Toute personne a le droit d’être informée de l’existence des services et des ressources disponibles dans son milieu.

  1. Le droit aux services

Toute personne a le droit de recevoir des services adéquats sur le plan humain et social, de façon personnalisée et sécuritaire, tout en assurant la continuité. Ce droit s’exerce compte tenu de l’organisation et du fonctionnement de l’organisme, ainsi que des ressources humaines, matérielles et financières dont il dispose.

  1. Le droit au consentement

Nul ne peut être soumis sans son consentement à des soins ou des services, quelle que soit la nature de l’intervention.

  1. Le droit d’être représenté

Les droits des participants peuvent être exercés par un représentant.

  1. Le droit de se plaindre

Toute personne participante a le droit de porter plainte concernant les services qu’ellea reçus ou qu’elle aurait dû recevoir de l’organisme. La plainte peut être écrite ou verbale. À la Société Alzheimer des Laurentides, c’est la directrice générale qui est responsable du traitement des plaintes. Après ce recours, si la personne demeure insatisfaite, elle peut également se plaindre au Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) des Laurentides.

Formulaire de plainte -français

Complaint form-English

 

  1. Le droit de recours

La personne  a le droit d’exercer un recours contre l’organisme ou contre ceux qui y travaillent en raison d’une faute professionnelle.

  1. Le droit à la confidentialité

Le dossier d’un.e participant.e est confidentiel. Aucune information ne peut être transmise à toute autre établissement sans le consentement de la personne concernée.

  1. Le droit de voter et de vous présenter

Seuls les membres actifs en règle depuis 30 jours précédant l’assemblée générale annuelle ont le droit de voter lors de cette assemblée  ou se présenter aux élections à l’AGA selon les critères d’admission décrétés par règlement ou par résolution du conseil.

 

L’engagement de la Société Alzheimer Laurentides envers ses clientèles :

Toute personne oeuvrant au sein de la Société Alzheimer Laurentides (SAL), à titre d’employée, de bénévole ou autre est également tenue de se conformer au code d’éthique de la SAL. Le personnel représente l’organisme dans ses contacts avec les participants. Chaque membre du personnel respecte la mission, les engagements, les valeurs, les critères et les normes de l’organisme. Le droit à la vie, à la sécurité, à l’intégrité, à la liberté ainsi que le droit au respect de la dignité et de la vie privée, constituent des valeurs qui déterminent dans notre organisme les attitudes, la pratique et la conduite du personnel à l’égard des participants.

Les services offerts par la SAL visent à répondre adéquatement et dans les meilleurs délais aux besoins des participants, compte tenu des ressources disponibles et de la clientèle considérée comme prioritaire par l’organisme.

La SAL dispense ses services en incitant la collaboration de la famille des participants et de son entourage, des groupes communautaires, des bénévoles, des autres établissements du réseau de la santé et services sociaux, etc., tout en respectant les limites de ses collaborateurs. La SAL est partie prenante de la communauté régionale avec ses caractéristiques spécifiques. Des actions collectives et communautaires sont mises en oeuvre en vue d’identifier des façons de constamment améliorer et bonifier les services offerts. Le bien-être des participants est le souci premier de tout le personnel de l’organisme. La relation entre le personnel et les participants s’établit sur une base exclusivement professionnelle.

Un membre du personnel qui décèle une insatisfaction d’un participant y répond si possible, dans les limites  de ses responsabilités. Il avise également la personne concernée de ses droits, y compris celui de porter plainte. Si nécessaire, il informe son supérieur immédiat de la situation. Aucun membre du personnel ne sollicite, ni n’accepte aucune rémunération, pot-de-vin, cadeau ou pourboire des participants.

Toute violence verbale, physique ou psychologique et tout harcèlement sont à proscrire dans notre organisme, à domicile et dans les autres lieux où la SAL intervient . Cela concerne autant la violence et le harcèlement envers les participants qu’envers le personnel.

 

Les attentes de la Société Alzheimer Laurentides vis-à-vis de la clientèle :

 

La Société Alzheimer Laurentides (SAL) favorise la responsabilisation des participants, le respect et le développement de leur autonomie, selon leur rythme et leurs capacités. La SALet les participants collaborent à trouver ensemble des solutions aux problèmes auxquels ces derniers sont confrontés. La SAL s’attend à ce que les participants comprennent que ses services sont dispensés en fonction de la disponibilité de ses ressources humaines, matérielles et financières. La SALdemande à ses participants de respecter leurs rendez-vous ou de les annuler à l’avance s’ils ne peuvent recevoir le service à domicile, tel que stipulé dans l’entente de services. La SAL s’engage à accueillir courtoisement ses participants et s’attend à la même attitude de leur part.

Offres d'emploi

Aucun poste n'est disponible pour le moment