Congrès québécois sur la maladie d'Alzheimer :

un « tsunami » est à prévoir

Un congrès de trois jours se tient à Sherbrooke sur la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées sur le thème de la prévention. Les experts de la santé prévoient une hausse très importante du nombre de cas au cours des prochaines décennies au Canada.

 

Environ 400 personnes, principalement des médecins et des gens du milieu hospitalier, sont réunies pour cette troisième édition de cette rencontre annuelle afin de faire le point sur les avancées de la recherche dans le domaine et de la prévention.

D'ici 15 à 20 ans, un million de Canadiens pourraient être touchés par la maladie d'Alzheimer. Un chiffre qui s'explique par le vieillissement de la population, car l'âge demeure le facteur de risque le plus important. La Fédération québécoise des sociétés Alzheimer parle d'un « tsunami blanc » à venir, car plusieurs enfants du baby-boom atteindront l'âge où la maladie est extrêmement prévalente, soit entre 70 et 75 ans.

« Est-ce que c'est possible de prévenir la maladie? On aimerait mieux la prévenir. On connaît maintenant plusieurs facteurs de risque qui accroissent les chances d'avoir cette maladie », explique le Dr Alain Robillard, neurologue et l'un des instigateurs du congrès.

D'ailleurs, le Dr Martin Juneau sera le premier à prendre la parole lors du congrès, mercredi soir, avec une conférence intitulée La prévention primaire des troubles cognitifs : est-ce possible?

Les plus jeunes aussi touchés

Si les aînés demeurent les plus affectés par les pertes cognitives associées à cette maladie, un tel diagnostic peut survenir de plus en plus jeune.

« On reconnaît mieux la maladie. Les symptômes qui passaient pour de la dépression sont maintenant reconnus comme une atteinte cognitive progressive.

Les jeunes professionnels sont mieux équipés et mieux outillés pour la reconnaître. C'est une maladie associée au troisième âge, alors quand on a un patient de 50 ans, on croit que c'est impossible. Il n'y en a pas des tonnes, mais il y en a », souligne le Dr Alain Robillard.

Les traitements innovateurs pour freiner la maladie seront également abordés lors de ce congrès. Les experts sont optimistes de pouvoir trouver un remède d'ici les prochaines années.

On voit, pour la première fois depuis 25 ans, la lumière au bout du tunnel. On croit qu'on aura d'ici quelques années des traitements pour arrêter la maladie. En ce moment, on ne fait que pallier le déficit.

 

Alain Robillard

* * *

La Société Alzheimer Laurentides était bien représentée lors de cet événement. En effet, mesdames Diane Lesiège présidente du conseil d’administration, Johanne Constantineau directrice générale adjointe, Sophie Bélanger intervenante psychosociale pivot et Esther van Hilst intervenante, ont participé à ce congrès.

 

Société Alzheimer des Laurentides

 C.P.276

Sainte-Agathe-des-Monts, Qc, J8C 3A3

Tél: 819-326-7136

Sans frais: 1-800-978-7881

Téléc: 819-326-9664

admin@salaurentides.ca

 

Oeuvre de charité: 10490 3166 RR 0001