Proche aidant

 

Comment prendre soin d'un proche?

Trouver de l'aide

Soins à distance

 

 

 

 

Comment prendre soin d'un proche?

 

Dormez-vous bien? Oui. Combien de fois vous levez-vous la nuit? Pas souvent. Combien de fois vous êtes-vous levé la nuit dernière? Oh, douze fois! C’est une nuit typique pour l’aidant qui s’occupe d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer.Le stress associé au rôle de l’aidant principal détériore la santé physique et émotionnelle. Néanmoins, de nombreux aidants décèlent rarement les signes précurseurs du stress ou en nient les effets dévastateurs sur leur santé. Nombre d’entre eux ont tendance à négliger leurs propres besoins lorsqu’ils prennent soin d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, espérant que s’ils n’y pensent pas, le stress va disparaître.Mme Julie Chandler, médecin à Yarmouth (Nouvelle-Écosse), dit à ce sujet que : « la fatigue est l’un des principaux signes que je remarque. Les aidants sont à bout de patience. C’est lié en partie à la fatigue. Si vous êtes continuellement épuisé parce que vous restez debout toute la nuit avec la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, comment voulez-vous être patient avec elle, même si c’est ce dont elle a besoin? »La tension nerveuse est un aspect normal du travail de l’aidant auprès d’une personne souffrant de la maladie d’Alzheimer. Il est possible de l’atténuer, mais il faut d’abord en prendre conscience. Les 10 signes précurseurs du stress sont la négation de la maladie, la colère envers la personne prise en charge et à l’égard des autres, l’hyperémotivité, le repli sur soi-même, la dépression, le manque de sommeil, le manque de concentration, l’épuisement, l’angoisse et la détérioration de la santé.Si vous ou un aidant de votre connaissance manifestez des signes de stress, il est important d’obtenir de l’aide et de consulter régulièrement un médecin. Il importe de demander de l’aide et du soutien aux membres de la famille et aux amis, de s’inscrire à des programmes communautaires qui peuvent apporter un certain répit, alléger la charge de travail, fournir une aide concrète pour les repas ou le travail domestique, et une assistance pour les soins à la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Il faut également planifier pour le futur immédiat et pour l’avenir. Ce ne sont là que quelques suggestions pour faciliter la vie des aidants.

 

Par ailleurs, la Société Alzheimer offre certains services : groupes d’entraide, consultations individuelles, documentation et renseignements, ainsi que le registre MedicAlertMD Sécu-RetourMD, le registre d’errance Alzheimer. La Société finance également des recherches sur des pratiques améliorées de soins ainsi que sur les causes et les traitements de cette maladie.

 


Mise à jour : 06/24/14

Source: Société Alzheimer Canada

 

 

 

Trouver de l'aide

 

Prendre soin d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut s’avérer une tâche complexe. C’est une tâche qui peut devenir frustrante, déroutante ainsi qu’épuisante émotionnellement et physiquement – bien qu’elle offre des récompenses et de bons moments. 

Que vous soyez un membre de la famille (aidant), un bénévole ou un professionnel de la santé, vous pouvez parfois ressentir le besoin d’avoir de l’aide.
Chaque collectivité comporte des agences et des services qui peuvent vous aider.  Les services pour les aînés et leurs aidants varient d’une province à l’autre et d’une région à l’autre. 

 

Vous pouvez connaître les services offerts dans votre collectivité en communiquant avec diverses sources, dont :

 

  • votre Société Alzheimer régionale;

  • votre médecin de famille, une clinique ou un travailleur social; 

  • le service de santé publique de votre région;

  • des organismes communautaires;

  • vos amis, parents, voisins et autres personnes du quartier, surtout s’ils ont déjà été des aidants.

 


Mise à jour : 08/27/12

Source: Société Alzheimer Canada

 

 

 

 

Soins à distance

 

Lorsqu'une personne est diagnostiquée avec la maladie d'Alzheimer, toute sa famille est affectée. Au fur et à mesure que la maladie évolue, la personne aura de plus en plus besoin d'aide. Une grande partie de cette aide sera fournie par les membres de sa famille qui assumeront plus de responsabilités, s'habitueront à lui consacrer davantage de temps et devront même modifier leur mode de vie afin de l'aider. Ces changements peuvent devenir une source de stress, tant sur le plan physique que moral.

 

De nos jours, les membres d'une même famille vivent souvent loin les uns des autres. Lorsque l'un d'entre eux a besoin de plus en plus de soutien et d'aide, il devient problématique pour les autres de s'occuper de lui à distance.

 

Remarque : étant donné que la personne qui a besoin d’aide est souvent un parent, nous employons ce terme pour désigner n’importe quel membre de la famille, et le terme « enfant adulte » pour désigner l’aidant naturel. Le texte s’adresse cependant à tout autre membre d’une famille, quel que soit son lien de parenté avec la personne qui a la maladie d’Alzheimer.

 

Ressources

 


Mise à jour : 04/11/14

Source: Société Alzheimer Canada

 
 
 

 

Société Alzheimer des Laurentides

 C.P.276

Sainte-Agathe-des-Monts, Qc, J8C 3A3

Tél: 819-326-7136

Sans frais: 1-800-978-7881

Téléc: 819-326-9664

admin@salaurentides.ca

 

Oeuvre de charité: 10490 3166 RR 0001